Recherche Photos Souvenirs pour Expo (Lire)
Close Notification
Open Notification

Contactez-nous au 02 98 71 50 67
Site Abbatial de Saint-Maurice - 29360 Clohars-Carnoët

Le Crépidule

Le Crépidule

Le Berlingot de mer, également appelé crépidule (Crepidula Fornicata), se rapproche des coquillages comme la coque ou la palourde, mais cultive aussi sa différence. Il permet de laisser libre cours à l’imagination en cuisine, grâce à la diversité de ses modes de cuisson (crue, cuite minute, mijotée) et de ses accompagnements.

Son surnom de “coquillage coquin” vient de sa capacité de reproduction très intense.

Comment la crépidule est-elle arrivée jusqu’à nous ?

Importée par inadvertance des Etats-Unis, il a trouvé des conditions climatiques favorables à son épanouissement dans les eaux européennes.

Les hypothèses concernant son transfert accidentel sont assez nombreuses :

- l’une d’entre elles qui semble la plus crédible est l’importation d’huîtres en provenance des Etats-Unis, d’abord en Grande-Bretagne, puis sur l’ensemble du littoral européen.
Elle a migré également de la Norvège à la Galice, et de la côte ouest des Etats-Unis jusqu’à la baie de Tokyo !

- une deuxième hypothèse est que la crépidule serait arrivée avec les bateaux anglais lors du Débarquement (seconde guerre mondiale)

- on dit aussi que le remplissage et la vidange des ballasts de cargos et tankers auraient pu jouer un rôle non négligeable.

 

Comment vit et se développe la crépidule ?

en général elle vit dans des eaux situées entre la surface et moins 60 mètres, mais elle peut vivre également un certain temps en zones découvrantes !

Il faut dire que sa morphologie s’y prête :
- à l’intérieur de la coquille une cloison calcaire supporte le pied (ventouse) de l’animal, ses organes se situant en dessous de la cloison.
- en cas d’absence prolongée d’eau de mer, la chambre renfermant les organes devient étanche et peut ainsi retenir un volume d’eau suffisant pour permettre à l’animal de survivre (voir photo).

 
La crépidule a une manière peu commune de coloniser l’environnement :

- elle se fixe sur tout support solide, y compris sur ses congénères ! Une colonie est constituée d’un empilement de 5 ou 6 individus, mais en cas de très forte concentration, plusieurs piles peuvent se superposer !

- la reproduction joue un rôle prépondérant dans sa prolifération ; en effet, jusqu’à l’âge de deux ans, tous les individus sont mâles, puis deviennent femelles ; celles-ci pondent 2 fois dans l’année, à raison de 10 000 oeufs par ponte !!!

- de plus, la crépidule étant un gastéropode filtreur, elle se nourrit des particules en suspension dans l’eau et les enveloppe de mucus avant de les rejeter sous forme de pseudo-défécation qui participe grandement à l’envasement des fonds.

 

Source : www.manger-la-mer.org