Recherche Photos Souvenirs pour Expo (Lire)
Close Notification
Open Notification

Contactez-nous au 02 98 71 50 67
Site Abbatial de Saint-Maurice - 29360 Clohars-Carnoët

Cela ne s’arrêtera donc jamais !!!

Cela ne s’arrêtera donc jamais !!!

Le Président de la République a annoncé que le pass sanitaire sera obligatoire dès le 21 juillet pour accéder aux lieux de loisirs et de culture dès 12 ans, pour ensuite, dès début Août, s’imposer dans nos bars, cafés et restaurants.

C’est un nouveau coup de masse après nos 7 mois de fermeture.

Ce sont de nouvelles contraintes qui vont poser forcément des difficultés.

D’abord d’ordre éthique :comment demander à nous, professionnels, de « sélectionner » la clientèle pour des raisons qui sont sous couvert de secret médical.

Et sachant, qu’après l’ouverture tardive à la vaccination (début Juin) à la majorité de la population et qu’aujourd’hui seulement 51% de la population française âgée de plus de 18 ans est totalement vaccinée, comment, allons nous pouvoir travailler en se voyant privé de près de la moitié de nos clients potentiels, sans parler de la surcharge de travail du au contrôle et la vérification de ces pass-sanitaires.

Dans le même temps, le gouvernement veut nous imposer de forcer nos salariés à la vaccination qui est couvert, pour eux aussi, par le secret médical.
L’employeur ne doit en aucune façon être responsable du respect de cette obligation par ses collaborateurs.

Le secteur de l’Hôtellerie–Restauration emploie plus de 800 000 salariés, comment l’état compte-il les vacciner en 15 jours ?
Avec les problèmes de recrutement et le manque de professionnels dans nos métiers, qui ont été remplacés au pied levé souvent par des étudiants plein de volonté et/ou des personnes non-qualifiées, que l’on a du former en un temps record, le risque de se passer d’eux est inconcevable.

Notre capacité d’adaptation a, jusqu’ici, été exemplaire, mais force est de constater que nous sommes las d’être ballottés sans cesse, sans vision claire de notre avenir.

On ne peut pas, d’un côté nous reprocher constamment d’être des assistés et de l’autre nous infantilisés ,
Chacun de nous est responsable de ses idées et de ses choix, et il est inacceptable pour moi de forcer qui que se soit à faire quoique se soit.

Nous sommes condamnés, dès à présent, par l’impossibilité d’appliquer ses mesures, et donc à être hors la loi, si tout cela devait être confirmé.