Recherche Photos Souvenirs pour Expo (Lire)
Close Notification
Open Notification

Contactez-nous au 02 98 71 50 67
Site Abbatial de Saint-Maurice - 29360 Clohars-Carnoët

La Bière …. partenaire de la crêperie

La Bière …. partenaire de la crêperie

La petite histoire:

5278

La bière est la boisson la plus répandue dans le monde et la plus anciennement connue. C’est à Jéricho (Jordanie) qu’ont été retrouvées les premières traces de la fabrication d’une boisson fermentée à partir de céréales, huit mille ans avant J.C.

Les Mésopotamiens et les Égyptiens furent les plus gros consommateurs de bière de l’antiquité. Ils la buvaient tiède. Elle provenait de la macération de pain d’orge émietté dans l’eau, fermenté dans du jus de datte aromatisé de cumin, de myrthe, de gingembre et de miel.

Les Gaulois, les Celtes et les Saxons fabriquaient la cervoise, qui ne comportait pas encore de houblon : celui-ci ne fut introduit qu’au XIII ème siècle, par des moines Bavarois.

L’image de la bière change tout doucement mais très sûrement.

La bière à toujours été symbole de fête et de convivialité.

Convivialité ? C’est aussi l’image véhiculée par les crêperies où la bonne humeur entre amis et/ou famille reste très marquée dans les esprits.

 

Si l’on entend depuis plusieurs années que la consommation de bières à baissée c’est que l’époque des bières standardisées sur un même profil d’amertume est révolue. Aujourd’hui, notamment grâce aux brasseries artisanales, l’offre s’ouvre à une palette de goûts extrêmement vaste. Le “boire moins mais mieux” accompagne désormais un marché passé d’une logique quantitative à une vision qualitative.

En Bretagne, ces brasseries nous offrent un large choix qui se marie à la perfection avec nos crêpes et nos galettes: bières au Blé Noir, aux algues, aux baies de sureau, cervoises, brassées à l’eau de mer, aromatisées, fortes, légères, etc… Même les intolérants au gluten ont leur bière.

Les statistiques montrent que la consommation de bière reste encore très majoritairement masculine, mais les femmes sont de plus en plus décomplexées pour en boire et pour le dire.

La caricature “beauf” s’efface peu à peu devant le glamour, et la misogynie est battue en brèche par des résistantes qui n’ont rien de garçons manqués.

Alors même si le cidre reste l’allié principal des crêperies, une carte de bières sélectionnées est devenue indispensable.